Prononciations

Konichiwa !

Aujourd’hui j’ai décidé de parler de la prononciation dans la langue japonaise mais également des différences précise avec nos lettres qui doivent êtres su pour la prononciation…     J’avais déjà préciser lors de l’article précédent que le système d’écriture japonais est totalement différent d’un autre, mais que pour le parler on peut utiliser le système « romaji » (voir art. précédent à nouveau ^^) qui utilise les lettres latines, notre alphabet. Si l’on se sert du romaji, le japonais à des différence face à notre alphabet:

  • une voyelle supplémentaire (« n »);
  • 7 consones en moins;
  • des prononciation qui varient plus souvent.

Bref, de petites différences qui vont être détaillées dans l’article…

  • Voyelles, consones et …: comme pour nous, « a », « e », « i », « o », « u » sont les voyelles et « y » et « w » des semi-voyelles. Les consones sont « b », « d », « f », « g », « h », « j », « k », « m », « n », « p », « t ». Le « n » est certes une consonnes mais également une voyelle.         Ensuite il y’a les autres lettres qui ne sont pas forcément classées tel que le « s » et le « r » et les lettres absentes tel que le « l »…
  • Prononciation des voyelles:
  1. « a », « i » et « o »: ces trois lettres se prononcent comme en français;
  2. « e »: celui ci se prononce de la même manière qu’un « é »;
  3. « u »: il ne se prononce pas comme en français et encore moins [ou] comme beaucoup font l’erreur. Sa prononciation tourne entre [eu] et [ou], plus proche de [eu] lorsqu’il est entre deux consones et en fin de mot mais plus proche de [ou] en général;
  4. « y »: ce dernier s’associe aux lettres « a », « o » et « u » pour former « ya », « yo » et « yu » qui vont se prononcer comme en français (attention à la prononciation du « u » !!!) tel que « ya » donne [i(bien accentué)lla];
  5. « w »: lui, s’associe au « a » et au « o ». sa prononciation sera détaille plus tard… Notez que « wo » ne se trouve que dans un mot (une particule) et se prononce plus comme un « o » simple;
  6. « n »: se prononce comme en français, et comme dit plus au-dessus, ne doit pas être oublier et bien articulé. Il y a néanmoins trois exception, il se prononce « m » lorsqu’il est situé devant « b », « m » ou « p ».
  • Prononciation des consonnes:
  1. « b », « d » et « k »: se prononcent comme pour nous;
  2. « h »: de même pour les précédente mais est souvent aspiré, bien que l’aspiration se fasse obligatoirement dans des cas que nous verrons par la suite;
  3. « f »: contrairement à nous qui utilisons l’aspiration pour le dire, les japonais utile l’expiration. Il suffit de soufflet faiblement, légèrement et la bouche à peine ouverte pour le prononcer. De cette manière on obtient un « fu » [feu] ressemblant très fortement un simple souffle.
  4. « g »: se prononce parfois (rarement) [j] dans la langue française tandis qu’en japonais il se dira tout le temps « gu »;
  5. « j »: pour finir, « j » à une prononciation en [dj] (ainsi, un mot tel que « kanji » se dira [kaNdji]).
  • Autres lettres et combinaisons:
  1. « r »: certes, le « l » n’existe pas en japonais mais la lettre « r » se prononce comme un « l ». Bien sûr, pas le même « l » que nous. Vous remarquerez peut-être que pour prononcer notre « l », notre langue par de l’avant du palais mais pour la prononciation japonaise, la langue doit partir du fond du palais (plus du milieu quand même ^^). C’est, en gros, un « l » roulé;
  2. « ha » et « wa »: ces deux combinaisons ce prononce [ha] avec le « h » aspiré comme en anglais. (note pour le « w »: il se prononce néanmoins comme le notre de manière général);
  3. allongements ou forte accentuation: un « u » après un « o » ou un autre « u » signifie l’allongement du « o » ou du « u » précédent. Une voyelle doublé signifie un allongement de celle-ci. Une consone doublé signifie qu’elle est plus accentuée qu’à la normal. Enfin, quand vous trouver la particule « つ » (en hiragana) et en petit à la suite d’un autre hiragana, elle ne se lira pas « tsu » mais aura la signification d’un allongement ou d’une accentuation du sons précédent (une voyelle).

 

Qu’est ce qu’un allongement et une accentuation ?

L’allongement consiste à tenir plus longtemps un sons (d’une voyelle) en répétant la voyelle deux fois et légèrement (peu visible à l’écoute). L’accentuation est soit une prononciation ou articulation plus forte, soit une légère pause très vive avant la consone accentué, ou pendant (akk -> a,pause,k / a,début de la pronciation du k,pause,fin de la prononciation du k). La pause est à peine visible à l’écoute.

 

Voilà tout, un petit mot pour finir (encore de l’allongement), Tokyo s’écrit en réalité (en romaji bien sûr), « Toukyou », « Tôkyô », « Tookyoo » ou encore « Tokyo » avec des accennts « – » sur les « o ». Les « o » de « Tokyo » sont en effet des « o » long.

Sur ce, bonne apprentissage, bonne soirée et à très bientôt ! ^^ »

Publicités

3 réflexions sur “Prononciations

  1. Pingback: BlogActu #8 | otaku's blog A

  2. Pingback: BlogActu #1 | YoruKuro's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :